Conseils & astuces de votre imprimeur

Réussir son impression : comment éviter les erreurs ?

Il n’y a pas de formule magique qui permette de réaliser une impression de haute qualité. Il est toutefois possible d’arriver à un résultat optimal en suivant quelques règles de base en imprimerie. Article 6 erreur impression 1

Il n’y a pas de formule magique qui permette de réaliser une impression de haute qualité. Il est toutefois possible d’arriver à un résultat optimal en suivant quelques règles de base en imprimerie.

Vous pouvez bien évidemment vous faire assister par un professionnel qui opérera un contrôle de vos fichiers avant l’impression, mais dans l’idéal, prenez le temps de concevoir un document propre et net.

Du choix des couleurs en passant par les dimensions et l’emplacement des textes, voici tout ce qu’il faut savoir pour éviter les erreurs d’impression.

Les sources d’erreur principales qui empêchent de réussir son impression

Même si ce n’est pas faute d’avoir été minutieux pendant la création de votre fichier, il n’est pas rare que des erreurs se soient glissées et viennent ainsi empêcher de réussir son impression. Il se peut en effet que :

  •       Des coquilles se soient glissées dans le document (Mot manquant, erreur d’orthographe sur le plus gros titre, etc.). A force de s’attacher aux détails, on ne voit plus toujours les plus grosses erreurs.
  •       Que les couleurs soient ternes et ne correspondent pas du tout à ce que vous aviez vu sur l’écran de votre ordinateur.
  •       Que le format soit trop grand ou trop petit. A quelques pixels près, votre document peut être totalement déséquilibré, décentré et votre impression malheureusement à jeter.
  •       Qu’un filet blanc se retrouve à la place du fond de couleur prévu.
  •       Qu’une partie de l’image ou du texte soit coupée.
  •       Que les visuels soient pixellisés ou dit plus simplement : totalement floutés ou dégradés.
  •       Que la typographie soit illisible, etc.

Heureusement qu’il existe diverses astuces qui aident à réussir son impression. Si vous appliquez ces quelques principes de base pour la préparation de vos fichiers, alors vous réduirez les risques de faire des erreurs et il sera facile de réussir son impression.

 

Le fond perdu et la marge de sécurité

Pour réussir son impression, prenez le temps de vérifier les dimensions du fichier et vous assurer que la mise en page de votre création graphique soit optimisée.

Commencez par délimiter le fond perdu et faites dépasser les images et fonds de couleurs de cette limite pour vous assurer de ne pas avoir un liseré blanc sur les bords de votre document après la découpe de votre support de communication. En effet, même si nos massicots sont extrêmement précis et très bien réglés, il faut toujours anticiper une variation de plus ou moins 1 mm dans un sens comme dans l’autre. Dans l’idéal, pour éviter tout soucis, nous vous conseillons de laisser un débord de 4-5 mm tout autour de votre document.

Pensez également à rajouter une marge de sécurité et évitez d’insérer des images ou des textes importants trop près du bord pour éviter qu’ils soient coupés à l’impression. Gardez toujours en tête qu’il faut idéalement conserver une marge intérieure moyenne de sécurité de 4-5mm.

Enfin, définissez les traits de coupe appelés également « hirondelles » afin d’indiquer très clairement les  repères de massicotage.à nos équipes de production et ainsi simplifier la découpe après l’impression.

Si vous souhaitez par exemple faire imprimer une affichette qui fait 10 cm x 7 cm alors évitez de l’enregistrer dans ce format au risque de perdre des informations sur les bords. Prenez de la marge et enregistrez le document en 10,4 cm x 7,4 cm. Et bien évidemment, ne changez en rien la mise en page.

La qualité des images et la colométrie

En ce qui concerne la résolution de votre fichier, notamment des images, assurez-vous que les dimensions n’endommagent pas la qualité de l’image. La résolution minimum du document devra être de 300 dpi. En deçà de ce seuil, l’image sera pixelisée à l’impression.

Du côté de la colométrie, le mode CMJN (Cyan, Magenta, Jaune, Noir) est recommandé pour l’impression papier tandis que le RVB (Rouge, Vert, Bleu) est le mode colorimétrique réservé pour le web. En effet, le CMJN se réfère à ce que l’on appelle la quadrichromie, il donne un pourcentage de chaque couleur primaire à chaque pixel de l’image.

Il faut savoir qu’au-delà du monde colorimétrique choisi, le rendu du support imprimé à l’écran ne sera pas le même qu’en réalité. Aussi, pensez à faire un BAT sur 1 exemplaire afin d’éviter les mauvaises surprises. Retenez notamment cette solution si vous prévoyez d’imprimer vos cartes de visite.

La mise en page de votre document

 Réussir son impression dépend aussi d’une bonne composition typographique. Ceci permet en effet de s’assurer que le texte soit lisible et agréable à lire. Choisissez une police de caractères qui soit facilement déchiffrable et veillez à respecter une hiérarchie de lecture. Évitez par exemple de choisir des polices inférieures à 6, car à l’impression, les textes seront illisibles.

Enfin, assurez-vous de relire le contenu texte avant l’enregistrement de votre fichier. Cette étape est incontournable, car elle permet d’éviter les erreurs de frappe, les manques d’espace et autres fautes d’orthographe. Imaginez que des erreurs se soient glissées sur des affiches avant l’impression et que vous soyez passé à côté, ce ne serait pas très professionnel.

Conseils pour bien réussir son impression

 Lors de l’étape de l’enregistrement des fichiers, assurez-vous de les convertir au format PDF. Ceci permet d’éviter les problèmes de compatibilité entre systèmes d’exploitation ou deux logiciels différents. De plus, c’est un format compact qui permet de transférer vos fichiers plus facilement et surtout, de manière sécurisée.

 À noter que si vous utilisez un logiciel de création graphique, vos polices doivent être vectorisées. Si cela n’est pas fait, alors il se peut que les polices ne soient pas visibles lorsque nous ouvrirons le fichier.

Collaborer avec des professionnels

 Rappelez-vous qu’il est de mise de travailler en collaboration avec un imprimeur professionnel qui pourra conseiller sur la meilleure manière de réussir son impression. Ce, depuis la conception graphique en passant par la mise en forme de votre document jusqu’à l’impression.

Vous bénéficierez en effet de conseils sur mesure et de diverses astuces graphiques que cela concerne la mise en page des textes ou le contrôle de la colorimétrie. Nos conseillers sont à votre écoute et se feront un plaisir de vous répondre, que ce soit :

  •       Par téléphone au numéro 01 42 61 00 33
  •       Par e-mail à l’adresse contact@copymage.com
  •       Ou au comptoir pour échanger à l’adresse 8 rue Saint Roch, 75001 Paris

 Comme ils travaillent au sein même de l’imprimerie, ils pourront donc collaborer directement avec les techniciens qui produisent les supports de communication pour vous assurer les résultats optimaux dans des délais très courts.

Ils seront ravis de vous donner des conseils sur le choix des finitions et la préparation des fichiers. Ils pourront également vous aiguiller sur les meilleures solutions pour relier vos brochures.

Notre équipe procède par ailleurs à une vérification systématique et gratuite des fichiers dès leur réception, ceci afin de s’assurer qu’ils respectent les normes d’impression. Les éléments contrôlés comprennent entre autres les zones de découpes, la colorimétrie, le format du fichier, la résolution des images, etc.

S’assurer un résultat optimal

Il ne faut pas oublier de demander à disposer d’un BAT (Bon à tirer) avant le lancement de l’impression. Pour rappel, un BAT est une simulation d’impression et permet de vérifier la conformité du résultat de l’impression aux demandes du client. S’il correspond à vos attentes alors vous pourrez le valider sereinement et l’impression finale pourra être lancée. Quand l’enjeu d’image et de communication est fort comme pour l’impression d’une carte de visite avec vernis sélectif, nous vous recommandons de prendre cette option. 

Aussi, demander un BAT permet d’avoir une meilleure vue d’ensemble de votre document et de réussir son impression. Même si vous prévoyez de réaliser une impression express 4 h, assurez-vous d’avoir vérifié chaque détail du BAT et profitez-en pour faire une relecture finale, des corrections si besoin et autres ajustements afin d’obtenir un résultat final plus que satisfaisant.  

Dans tous les cas, procédez toujours au contrôle de vos fichiers afin de vous assurer qu’il n’y a aucune erreur qui s’est glissée entre les lignes et surtout, livrez vos fichiers à imprimer sous format PDF. Ces quelques conseils sont à retenir impérativement pour réussir son impression.

Commander en ligne avec une livraison express

Catégories
 
Derniers articles